Sélectionner une page

Prévue depuis près d’un an, la réforme du permis moto entre en vigueur le 1er mars 2020. De l’examen théorique aux trajectoires de sécurité, petit tour d’horizon des principaux changements pour les candidats. L’examen du permis moto comprend différentes épreuves : permis moto code, permis moto plateau (poussette, lent, rapide, interrogation orale), circulation permis moto.

Mettre plusieurs élèves dans un même parcours, avec des mélanges de lent et de rapide, pourrait en effet s’avérer dangereux pour eux. Attention : La réussite au code vous permet de passer 5 fois les épreuves pratiques, dans un délai maximum de 5 ans. Là encore pas de changement, une série de 40 questions et un maximum de 5 fautes comme pour l’ETG. À partir du 1er mars 2020, l’épreuve théorique deviendra spécifique aux deux-roues et vous devrez passer l’examen même si vous avez réussi l’ETG (Épreuve Théorique Générale) moins de 5 ans avant le passage de l’examen pratique moto.

La durée de validité du code moto sera de 5 ans dans la limite de 5 passages de l’examen pratique. Prévue pour le 1er mars 2020, la réforme du permis moto 2020 nous apporte son lot de nouveautés. Toutefois, à compter du 1er Mars 2020, l’épreuve théorique deviendra spécifique aux deux roues. D’après l’article 4 du décret d’application, un permis de conduire de catégorie A obtenu avant le 19 janvier 2013 n’autorise à compter de sa date d’obtention et pendant une période de deux ans que la conduite des motocyclettes dont la puissance n’excède pas 35 kW, avec un rapport puissance/poids en ordre de marche ne dépassant pas 0,2 kW/kg. 35 bonnes réponses sont attendues afin de valider cet ETM pour une durée de 5 ans. N’oubliez pas que vous devez réussir cet examen avant de réaliser l’évaluation pratique en vue d’obtenir votre permis. Il n’y aura pas d’examens les 15 premiers jours de mars, afin de tout mettre en place d’un point de vue logistique mais aussi pour la formation des examinateurs.